LA GRANDE DUCHESSE DE GEROLSTEIN

Exif Data

  • Uploaded 25 novembre 2016
  • CameraCanon EOS 5D Mark II
  • Taken 22 December 2009
  • ISO 6400
  • Shutter Speed 0.004
  • Aperture 4

Sur scène

affiche_la_grande_duchesse_gerolsteinLa Grande-Duchesse est un Opéra-bouffe en 3 actes de Jacques Offenbach avec :

12 chanteurs, 1 piano, 3 actes, 4 finals, des perruques… Le sabre de son père et cinq poignards… des soldats, une intrigue. Un complot ? Une meule à aiguiser. Un général hystérique et son clairon. Une Duchesse… imprévisible. De l’abus de pouvoir ? C’est tout cela, La Grande-Duchesse de Gérolstein.

L’histoire

Quand elle s’ennuie, La Grande Duchesse se mêle de politique. Quand elle se mêle de politique, elle se mêle des affaires du Grand Duché. C’est à dire des affaires du Premier ministre Puck. Il a donc fait déclarer la guerre. La guerre, ça, elle raffole. Ca l’occupera. De la grande politique !

Et Puck attend également beaucoup du mariage de la Duchesse avec le Prince  Paul. Qu’adviendrait-il si la Duchesse se piquait d’avoir un favori ? Qu’elle l’installe, qu’elle le monte dans les honneurs ! Qu’elle l’écoute pour peu qu’il soit malin… C’est Puck et le Général Boum qu’on descendra des honneurs. Ca, il ne faut pas…

Les grands airs de La Grande Duchesse : Ah ! Que j’aime les militaires, Ah ! C’est un fameux régiment, Voici le sabre de mon père, Rondo de Fritz, Dîtes-lui,  A cheval !

La Grande-Duchesse en images

Crédit Photos: Vanina Sicurani

Direction

  • Mise en scène : Christophe Tzotzis
  • Direction musicale : Lionel Losada, Lucile Steunou
  • Costumes : Michèle Dalibot
  • Décors : Luc Weissmüller et Agnès Caillou

2 Comments Add Yours

  1. Billetreduc

    Un régal !

    2eme spectacle vu dans ce théâtre après la Périchole, et toujours le même plaisir. De fantastiques comédiens chanteurs, des trouvailles de mise en scène et un décor et accessoires simples mais efficaces.

    Merci à toute cette troupe de transmettre avec autant de bonne humeur et de conviction l’héritage de Jacques Offenbach

  2. Billetreduc

    Enchantement !

    Du vrai du bon spectacle lyrique, de jeunes chanteurs avec de vraies voix (sans micro) aux timbres différents tenor basse soprano. Un régal des oreilles et un décor simple mais les jeux de scène, les chansons et les airs endiablés d’Offenbach procurent une évasion réelle. Bravo encore à cette jeune troupe et au théâtre musical marsoulan de présenter de tels spectacles.